Pessa'h chéni

Pessa'h chéni

dimanche 15 mai 2022

Pessa’h Chéni signifie le « Second Pessa’h ». Il marque le jour où une personne qui n’avait pas pu apporter le sacrifice de Pessa’h en son temps pouvait accomplir la mitsva un mois plus tard.
En ce jour il est de coutume de manger de la Matsa, si possible de la Matsa Chemoura. On ne dira pas les Ta’hanoun (supplications) dans les prières de ce jour.

Magazine

Magazine

Une lumière inspiratrice

Parmi les types de conduite que le Rambam qualifie d’ «appropriées» pour le Sage, se détache le fait d’avoir un langage raffiné. Il le souligne en poursuivant : «un érudit en Torah ne doit pas parler fort ou crier… mais il doit parler à tous avec douceur… Il doit juger tout le monde dans une optique favorable, faire la louange de son collègue et ne jamais rien mentionner de gênant à son propos».

Récit

Récit

La Guerre des Six Jours et la campagne des Téfilines

Né en Angleterre dans une famille traditionnaliste, Rav Chaim Jacobs habitait dans le quartier juif orthodoxe de Stamford Hill à Londres. Dès l'âge de cinq ans, il fréquenta le Talmud Torah ouvert par le mouvement Loubavitch car tous ses voisins de Cranwich Road, comme le regretté Rav Bentzion Shemtov y habitaient aussi. C'est ainsi que toute la famille fut influencée par le mouvement Loubavitch.

La Paracha

La Paracha

 

La Paracha de la Semaine:

ÉMOR

Crédit image:  Ahuva Klein

Si'ha du Rabbi

Si'ha du Rabbi

 Commentaires du Rabbi sur la Paracha de la semaine

ÉMOR

Si'ha en francais

Pessa'h chéni
Magazine
Récit
La Paracha
Si'ha du Rabbi
Etudiants banner BethLoubavitch